[Critique] Battle Royale

br-manga-1b713

Battle Royale

Auteurs : Masayuki Taguchi (dessins)
Koushun Takami (scénario)
Type : Seinen
Genre : Action, érotique, psychologique, school-life

Synopsis: Dans un pays sous un joug totalitaire appelé « République de l’Est », les adultes redoutent les adolescents, trop enclins à la violence. Pour se protéger, la loi Battle Royale est votée. Le principe de ce « jeu » est très simple : une classe de troisième de 42 élèves est choisie au hasard et envoyée dans un lieu isolé (une île en l’occurrence), et les élèves doivent s’entre-tuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’un seul survivant.

shingekinokyojin1

You mad bro?

 

 

Et non! Comme vous pouvez le voir, la critique n’est pas
sur L’attaque des Titans (ou Shingeki no Kyojin pour les puristes),
et au cas où vous aviez pas encore capté bah… Voilà! 

 

 

 

 

Pourquoi me diriez vous? Et bien après avoir réfléchi, je me suis rappelé d’une phrase qui dit « ne donnez pas aux gens ce qu’ils veulent, donnez leur ce dont ils ont besoin. ». J’ai pensé qu’il était plus judicieux pour votre culture sur les manga de vous faire découvrir un des classiques du genre (même LE classique du genre), plutôt qu’un manga dont on entend parler à tort et à travers.

Néanmoins, si vous tenez tout de même à connaître mon avis sur SnK, un simple message privé sur la page fera l’affaire! Je sais très bien que vous en foutez royalement de mon petit laïus, et que vous aurez déjà tout oublié à peine 2 paragraphes plus loin, mais je tenais à vous le dire!

Donc, que dire de Battle Royale? Je pense qu’il faudrait commencer par préciser que c’est un manga pas vraiment récent (2000-2005). C’est en fait la base du survival game dans les manga (cf. le synopsis). C’est donc lui qui est à l’origine de manga plus récents comme BTOOOM! par exemple. De ce fait, ça engendre selon moi un problème. Laissez moi vous expliquer pourquoi.

Battle Royale étant un manga pas tout jeune, les plus jeunes d’entre nous, disons, les 13-18 ans, n’ont pas eu l’occasion de le connaître dans leur jeunesse. Si on prend mon exemple, j’ai épluché le genre survival game AVANT de lire Battle Royale. Du coup, ça fait l’impression de lire un énième survival… En fait, c’est comme si vous donniez Dragon Ball a un jeune amateur de manga de base qui ne connait que les plus gros titres comme… Fairy Tail, Naruto ou One Piece (ouais nan pas One Piece, c’est comme les Disneys, y’a deux approches selon l’âge). Sa réponse? « Ouais lol c’est nul ton manga de vieux ».

Dragon_Ball

Un peu de nostalgie?

Donc, selon moi, on appréciera plus Battle Royale si c’est notre premier manga du genre, et un peu moins si on a déjà fait le tour du genre, mais ça reste cependant un très bon manga!

Pourquoi un très bon manga d’ailleurs? Je suppose que c’est ce que vous attendiez depuis le début, laissez moi tout vous raconter.

Il serait important de préciser pour commencer que c’est un manga pour public averti. En effet, il est plutôt gore et il y’a quelques scènes de viols, attention âmes sensibles. Sans spoil, à la fin on peut lire: « Alors… Levez les mains! Combien d’entre vous ont regardé pour le sang et combien pour le sperme? » De ce fait, je pense que vous pouvez estimer la quantité de scènes « hard ». Je tiens également à dire que je trouve certains meurtres un peu abusés, puisque le cerveau sort de la tête quasiment systématiquement.

120278-battleroyale04_large

Qui c’est le gamin?

 

 

 

Pas de scènes gore bien représentées sans un bon design. Bien que le style fasse un peu vieux, les dessins sont appréciables. Les personnages font étonnamment bien plus vieux que leur âge, mais ils ont tous environ 15 ans. Ils sont cependant plus matures, ce qui parfois nous fait oublier que ce sont encore des « gamins ».

 

 

 

 

Cliché ou code? Comme dans tous survival, on retrouve le personnage (bien souvent le héros, comme dans le cas présent) qui souhaite sauver tout le monde, ce qui fait de lui un beau naïf. Dans Battle Royale, le héros est qualifié de « chien fou assoiffé de justice », pas de surprise donc, et pour ceux qui n’aiment pas ce genre de personnage, va falloir fermer les yeux! Bien qu’il y ait 42 élèves dans la classe, très peu sont réellement développés, certains font juste office de cible humaine, on n’a pas vraiment le temps de s’attacher à tous les personnages.

Afin de ressentir la détresse des personnages, la manga aborde parfois des flashbacks servant à expliquer la démence des tueurs qui font ravage. En fait, quand on réalise les tortures, plutôt psychologiques que physiques, qu’ils ont traversées, on aurait presque envie de dire « Ah mais oui le/la pauvre, ça peut se comprendre ».

L’effet de surprise est maître de beaucoup de combats. En effet, il y’aura souvent des retournements de situation dans les combats, combats qui sont d’ailleurs pour la plupart très brefs, puisque le fait d’avoir une arme inconnue par les autres donne un certain avantage!

Tant qu’y on est, j’ajouterai que la fin est pleine de rebondissements, j’avais lu des articles qui spoil, mais au final j’ai été très étonné! C’est d’ailleurs un des manga dont la fin m’a vraiment plu!

Publicités

3 réflexions sur “[Critique] Battle Royale

  1. Hum, Battle Royal n’a rien d’un classique. Dans le genre du survival plus que du Survival Game (qui n’en est qu’un dérivé) il y a l’école emporté sorti en 1972 qui lui, est un vrai classique. Toujours dans le survival, Dragon Head est lui aussi un classique. Par contre, un Survival Game qui est, lui, un classique, c’est Gantz. Il a de plus su évoluer tout au long de ses 37 tomes. Battle Royal n’est pas une innovation dans le monde manga, car il s’inspire d’un roman; les mérites scénaristiques ne sont donc pas à attribuer aux auteurs de ce seinen. Pour être plus racoleur, ils ont ajouté des scènes de cul inutiles et une bonne dose de gore… C’est un titre des plus dispensables, on a fait mieux avant et après. Le dessin est quant à lui parfois mal calibré à bien des niveaux, bien que les scènes d’action soient bien mises en scène.

    • Je savais que je m’exposais à un commentaire de ce genre en employant le terme « classique ». Bien sur que non, ce n’est pas « le » classique, je ne peux pas prétendre le contraire surtout avoir lu de tels arguments (j’ai d’ailleurs appris quelque chose au passage). Ce que j’entendais par classique, c’est qu’il me semble que Battle Royale a tout de même été une source d’inspiration (sauf erreur) pour des manga plus récents comme BTOOOM! ou encore tous les nouveaux arrivants du style King’s Game qui reprend la même recette: une classe avec un nombre plutôt conséquent d’élève, un seul survivant. Selon moi (et ce n’est que mon avis), je ne trouve pas que le manga soit « dispensable ». J’ai souvent pu voir des manga qui l’évoquait, je pense donc qu’il est tout de même préférable de l’avoir lu. Par contre, je suis plutôt d’accord: on a fait mieux avant et après, aucun problème la dessus.
      Quoi qu’il en soit, je ne suis absolument pas un spécialiste du genre, et encore moins des manga plus anciens. Néanmoins, j’ai pu apprendre quelques trucs à travers ce commentaire, et quel honneur qu’Otakritik me lise!

      • Personnellement, je trouve que le terme « classique » peut très bien s’utiliser pour Battle royale car comme l’ a dit critiquemanga, de nombreux manga survival actuels s’en inspirent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s